Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 06:23

ll y a longtemps, il me semble,
Que Notre-Dame de la Garde
Et Marseille ne sont plus en vue.
Dans ce premier voyage
Alors que j'ai douze ans d'âge
Je relève les heures,
Le baptême de la ligne
Dans mon petit journal.
Puis le paquebot tangue...
Nous marchons au ralenti
Vers le Cap de Guardafui !
Des paquets d'écume blanche
balayent le gaillard d'avant.
Alors que je me penche,
Un poisson volant
Vient s'abattre sur le pont,
Où des paquets de mer
Ruissellent vers les coursives.
Ne sommes-nous pas
Au cœur de la mousson ?
Les eaux sont vraiment vives
Nous sommes malades
Et j'ai comme l'impression
Que mon ventre est dans mes talons.
De bâbord à tribord
C'est la même chanson.
Il y a du tangage
En ce mois de juillet
Le vingt-trois s'il-vous-plaît
Le temps de me souvenir
Que le Maréchal est mort
Comme si c'était le sort
Du grand-père resté à la maison.
Je ne sais rien du destin
Du Maréchal Pétain
En mille neuf cent cinquante et un.
Mes yeux se mouillent
Et la gamine que je suis
Oublie le Cap de Guardafui !
Le soleil revient
En vue des Comores
Et les ailes blanches et noires
Des pétrels
Caressent de leurs ailes
Mes années qui chavirent
Sur le pont du navire,
Au gré de mes souvenirs....

Danielle Vienney ce 24 juillet 2017

 

Vers le Cap de Guardafui
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de salon-du-livre-gellin
  • : Activité culturelle en milieu rural. Salon du livre de Gellin. Littérature
  • Contact

Recherche